Une stratégie de mesure travaillée pour un monitoring pertinent

Catégories : APM, News, Non classé, NPM

De nos jours, la quasi-totalité des entreprises dispose d’un Système d’Information. Interface des équipes et des métiers, sa performance est directement liée à l’efficience de l’organisation.

La supervision du SI devient donc indispensable. Mais ce projet est-il mené de manière efficace ?

Rappel de l’impact des incidents sur le Business

Un SI défaillant est une perte financière pour l’entreprise. Vous ne voyez pas pourquoi ?

En août 2019, British Airways fait face à un incident dans son système d’enregistrement. La compagnie aérienne confronte ainsi 18 000 voyageurs à plus de 200 retards de vol. Entre remboursements et atteinte de l’image de marque, les pertes financières pèsent fortement sur le Business.

Même si cet exemple concerne une entreprise hautement structurée, les sociétés de toutes tailles connaissent quotidiennement des micro-pannes amenant des conséquences critiques pour la santé globale de l’organisation.

Des outils en place, mais qui ne résolvent pas tout

Pour tous les incidents IT connus,  il est sûr que des outils de monitoring étaient en place au sein d’entreprises de cette envergure. Alors qu’est-ce qui a fait défaut ? Bien souvent, c’est l’obsolescence.

L’obsolescence d’une ancienne stratégie de mesure, définie à l’implémentation et qui n’a pas suivi les évolutions du SI. L’obsolescence des solutions elles-mêmes lorsque la production a été privilégiée aux mises à jour.

En informatique, cela se traduit par la mise en place d’indicateurs de suivi, certes, mais parfois de façon chaotique, souvent sans vision d’ensemble du système, et presque toujours sans lien avec ceux déjà positionnés.

Disposer d’outils de supervision est donc un début, mais sans stratégie adéquat le risque est de perdre du temps, de l’énergie, et in fine de ne pas solutionner les incidents.

Une stratégie pour un monitoring réussi

Chaque DSI est confronté aux mêmes tracas : optimiser le monitoring des outils, tout comme le monitoring des processus. A travers différents points de contact, les périmètres réseaux et applicatifs peuvent être observés, et les incidents IT mieux compris pour accélérer le troubleshooting.

La stratégie de mesure est le lien logique entre tous ces points. Lorsque nous faisons référence à la vision unifiée dans notre Solution MIP, nous parlons d’une stratégie qui place l’utilisateur final comme cible de la performance. Un monitoring de la performance réseau ET applicative au global.

Quels bénéfices avec une stratégie de mesure ?

Pensons d’abord au HelpDesk. Les équipes support découvrent enfin des outils efficaces et simples à prendre en main :

  • Des métriques claires : moins de mesures “brouillons” pour une lisibilité optimale et une meilleure compréhension de l’incident IT du point de vue de l’utilisateur final
  • Des indicateurs actualisés : moins de métriques “fantômes” créées par des prédécesseurs et dont ni l’utilité ni la correspondance ne sont connues
  • Une continuité opérationnelle garantie, avec des mesures et des tableaux de bord adaptés

Un autre bénéfice de la stratégie de mesure est de cerner les limites du Système d’Information. Par exemple, déterminer si les SLA (Contrats de Niveaux de Services) sont respectés.

Comment savoir si j’ai déjà une stratégie de mesure ?

Des critères simples vous permettent d’analyser et de vérifier si une stratégie de mesure est en place au sein de votre structure. Vous les trouverez expliqués dans notre livre blanc en téléchargement gratuit.

Livre blanc stratégie mesure performance IT

Pour plus d’informations, vous pouvez également contacter l’équipe MIP qui se fera un plaisir de procéder à un audit de votre SI !